Ces pages ont pour objet de vous présenter les principaux occupants des ruisseaux et rivières des Monts du Forez que sont la truite fario, le chabot et l'écrevisse à pattes blanches.

 

Outre ces espèces symptomatiques des cours d'eau du Massif Central, une des particularité du Lignon est de posséder une population d'Ombre commun dans sa traversée de la plaine du Forez.

Grace à la réalisation de passe à poissons, l'ombre commun est remonté jusqu'au pied du barrage de la Baume, en amont de Sail-sous-Couzan .

 

Une étude génétique conduite par la Fédération de pêche de la Loire effectuée il y a quelques années a montré le caractère autochtone de cette population d'ombre commun.

Sur le département de le Loire, seule la rivière d'Ance (limitrophe avec le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire) présente également une population autochtone d'ombre commun.

 

Depuis la mise en service du barrage de Villerest sur la Loire (en amont de Roanne) en 1984, les migrateurs ne peuvent plus remonter la Loire et le Lignon. Donc plus d'anguille !

 

Malgré un environnement encore préservé sur les têtes de bassins, la moule perlière - autre espèce bio-indicatrice - n'est pas présente sur le bassin versant du Lignon

Les dénivelés marqués et les vallées assez profondes contribuent à la force de l'eau, à la violence des crues, contrairement à la rivière d'Ance par exemple qui traverse une "plaine" en aval de Saint-Anthème.

 

Dans sa partie "montagnarde", vous ne trouverez ni vairons, ni goujons ou autres chevesnes et barbeaux, seulement la truite fario.