Même si La Truite du Haut-Lignon est non-réciprocitaire, la réglementation départementale s'applique - voir l'arrêté préfectoral annuel ci-dessous.

 

Les points principaux sont :

  • maille à 20cm,
  • nombre de salmonidés : 6 par jour et par pêcheur.

Ouverture 1ère catégorie : 10 Mars 2018

Fermeture 1ère catégorie : 16 Septembre 2018

 

Réserve : sur le Bouchat dans la traversée du hameau du Vieil-Ecotay.

  • Limite Aval : confluence avec le Cotayet
  • Limite amont : au-dessus de la dernière maison du village.

Depuis cette année, tous les plans d'eau dont le droit de pêche est détenu par la Fédération  (et dont elle a délégué la gestion à une AAPPMA) sont également ouverts aux adhérents des AAPPMA non-réciprocitaires.

 

Voici la liste des plans d'eau accessibles :

  • Cornillon
  • Les Colons
  • Murat
  • Lespinasse
  • La Plagnette
  • La Roche (st-Symphorien de Lay)
  • Belmont de la Loire
  • Montverdun
  • Leignecq
  • St bonnet le Château
  • Marmanton
  • Mizérieux
  • Balbigny

Les plans d'eau à vocation spécifique sont également ouverts sur prise d'un ticket spécifique (obligation de présenter sa carte fédérale pour prendre ce ticket) : Usson en Forez et Noirétable pour la pêche à la mouche, Malherbes (Arthun) pour la pêche de la carpe.

 

Reportez-vous au dépliant fédéral pour localiser les plans d'eau.

 


Sont également accessible aux adhérents d'une AAPPMA non-réciprocitaire, tous les cours d'eau qui sont sur le domaine public, à savoir :

  • le fleuve Loire
  • les lacs des barrages de La Baume, Vaux et Pontabouland sur le Lignon
  • le canal du forez

Télécharger
arrete_peche_2018.pdf
Document Adobe Acrobat 541.1 KB

Télécharger
affiche_2017.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB
Télécharger
arrete-peche-2017.pdf
Document Adobe Acrobat 7.5 MB

Ci-contre l'affiche de la réglementation pêche pour 2017 et l'arrêté préfectoral détaillé




La lettre et l'esprit

Si l'arrêté préfectoral annuel départemental définit les conditions et règles de la pêche et s'impose à tout le monde, il nous paraît opportun de rappeler que la rivière n'est pas un garde-manger illimité.

 

Imaginez que les 250 pêcheurs de l'AAPPMA prélèvent chacun une centaine de truites maillées par an, c'est 25 000 truites qui disparaissent et qui ne pourront se reproduire à l'automne.

Nous avons 200km de rivières et ruisseau, si on compte une truite maillée tous les 10m en moyenne, ca fait 20 000 truites pour ces 200km

Donc faites le calcul !!!   Il n'y en a pas assez. Seules les truites entre 16 et 20cm vont se reproduire.

 

Malheureusement, les milieux ne permettent pas un renouvellement aussi rapide qu'on le souhaiterait

La nature a un cycle plus long que nos modes de consommation.

 

Modérez vos prélèvements ! Merci.

 

Tout comme nous préconisons la pêche avec hameçon sans ardillon, ainsi que la coupe du fil lorsque la truite a engamé l'hameçon (plutôt que d'aller le chercher avec un dégorgeoir) !